CHOISIR LE BON PROFESSIONNEL POUR RÉALISER VOS BUREAUX : QUEL MAÎTRE D’ŒUVRE POUR VOUS ACCOMPAGNER ?

Pour concevoir et réaliser votre espace de travail, vous souhaitez faire appel à un professionnel compétent et sûr.

Or, devant l’étendue de l’offre, comment ne pas se tromper ? Faut-il faire appel à un architecte ou à un architecte d’intérieur ? Comment choisir entre un maître d’œuvre et un contractant général ? Quelles sont les étapes d’une offre clés en main ?

Nous répondons à vos questions dans cet article.

 

I - Architecte, architecte d’intérieur, space planner, maître d’œuvre, chef de chantier… : comment choisir le professionnel qui va concevoir et gérer le chantier de vos bureaux ?

Architecte ou architecte d’intérieur ? Deux professionnels aux périmètres d’intervention distincts

Vous souhaitez faire concevoir vos bureaux ou votre espace de coworking par un professionnel. Mais devant l’étendue de l’offre, les nombreux termes, parfois similaires (maître d’œuvre, maître d’ouvrage) ou administratifs (contractant général), vous êtes perdu.

Pour que vous puissiez y voir plus clair, voici un panorama des principaux termes que vous rencontrerez.

Tout d’abord, vous vous demandez peut-être si vous avez besoin d’un architecte ou d’un architecte d’intérieur.

L’architecte

L’architecte

L’architecte est un professionnel du bâtiment et de l’urbanisme. Son travail impacte directement le paysage urbain puisqu’il conçoit et réalise des constructions neuves. Pour un projet de construction ex nihilo, il faut passer un dépôt de permis de construire. Il est obligatoire, dans ces cas, de recourir à un architecte DPLG (diplômé par le gouvernement) ou HMO (habilité à exercer la maîtrise d’œuvre). La demande de permis de construire et le dossier de permis de construire sont en effet des prérogatives de l’architecte urbaniste.

L’architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur travaille à une autre échelle : celle du privé. Il ne fait pas surgir de terre de nouvelles constructions, mais rénove les bâtiments existants. S’il est un professionnel des espaces intérieurs, son métier ne doit pas être confondu avec celui de décorateur ! L’architecte d’intérieur peut entièrement concevoir, (re)structurer, réinventer (dans le cas de changements d’affectation par exemple) et agencer tous types d’espaces, sans limite de surface.

Le space planner

Le space planner

Le space planner est un designer d’espace. Il n’intervient qu’au niveau de l’agencement de l’espace et de la décoration : c’est une étape qui fait partie du travail de l’architecte d’intérieur. Cette prestation est souvent proposée par les entreprises de vente de meubles, qui n’ont toutefois pas d’expertise en conception.

Le chef de chantier se concentre sur la gestion de la réalisation d’un chantier. Il ne conçoit pas le projet et ne dessine pas les plans.

Pour la conception d’un espace de travail, s’il s’agit de repenser entièrement l’intérieur d’un bâtiment (pièces, plafonds, sols…) par un projet de rénovation, il vous faudra privilégier un architecte d’intérieur. S’il s’agit uniquement de repenser l’agencement de pièces déjà existantes et sans besoin de travaux de rénovation, un architecte d’intérieur ou un space planner pourront vous aider.

 

Maître d’œuvre, maître d’ouvrage : qui est qui ?

Le maître d’ouvrage (MO ou MOA), ou « maîtrise d’ouvrage »: en un mot, c’est vous. Commanditaire des travaux, le maître d’ouvrage est à l’origine la personne qui réceptionne l’ouvrage, c’est-à-dire le résultat fini.

Le maître d’œuvre (MOE) est, par opposition, le responsable de l’œuvre, donc de la réalisation du projet et de la coordination des travaux. Ce terme ne désigne pas un métier, mais un rôle sur le chantier, souvent rempli par l’architecte d’intérieur qui aura préalablement conçu le projet.

La mission de maîtrise d’œuvre

Le maître d’œuvre a pour mission de livrer un concept conforme à l’attendu du client. Il gère donc tout le suivi de chantier. Concrètement, après avoir dessiné les plans, il :

  • Vérifie les compétences des entreprises qui vont intervenir sur le chantier. Tout comme le maître d’œuvre, celles-ci doivent notamment être assurées en garantie décennale, pour vous protéger contre les dommages les plus graves pendant 10 ans.

  • Planifie le chantier et estime le budget prévisionnel, qui sera ensuite fixé par le maître d’ouvrage.

  • Gère le chantier : il assure la direction des travaux et la coordination de chantier. Il veille à ce que le travail soit réalisé de manière conforme, et aide les entreprises en ce sens. Il veille également au respect des délais, en imposant des pénalités de retard et une retenue de garanties aux intervenants, dont il assure la supervision.

  • Gère toute la partie administrative : déclaration de travaux en mairie, cahier des charges, signature des contrats entre le client et les entreprises, éventuelles obligations d’intervention de bureaux de contrôle, commissions de sécurité (notamment dans le cas des Immeubles Grande Hauteur), etc.

  • Gère le volet financier du chantier : le maître d’œuvre délivre les visas de paiement et vérifie que les sommes à payer aux entrepreneurs correspondent au travail effectivement effectué.

  • Informe et conseille le maître d’ouvrage : le maître d’œuvre est l’interlocuteur principal du maître d’ouvrage, qu’il informe régulièrement de l’avancée des travaux. Le maître d’ouvrage doit s’acquitter de certaines obligations, comme la souscription d’une assurance “dommages ouvrage”, pour lesquelles il peut être conseillé par le maître d’œuvre.

Qui peut exercer le rôle de maître d’œuvre pour votre chantier ?

Il existe deux options principales :

  • Vous êtes rompu à l’exercice de gestion et suivi de chantier : vous connaissez parfaitement les mécanismes de gestion de chantier, les pièges à éviter, la manière d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix auprès des entrepreneurs, les documents administratifs nécessaires. Vous avez la possibilité d’être fréquemment présent sur place, pour régler le moindre pépin en cours de route. Dans ce cas, vous pouvez faire le choix d’assumer le rôle de maître d’œuvre de votre propre chantier.

  • Autre possibilité : vous souhaitez vivre un chantier serein, qui ne grèvera pas votre temps, qui sera terminé en temps et en heure et qui sera livré conforme à l’attendu, prêt à exploiter. Pour cela, il vous faudra déléguer la maîtrise d’œuvre à une entreprise, le plus souvent l’architecte d’intérieur qui aura conçu votre espace, si celui-ci propose une prestation de maîtrise d’œuvre.

L’architecte d’intérieur maître d’œuvre peut donc vous accompagner de A à Z : de la conception à la conduite de projet, en passant par toutes les questions techniques, administratives et budgétaires, il est à même de vous garantir un espace de travail livré prêt à exploiter et conforme aux attendus en termes de budget, de qualité et de délais.

 

Le contractant général : faut-il faire confiance à un acteur unique pour concevoir et réaliser votre espace de travail ?

Le contractant général est un prestataire qui vous propose une solution clés en main, et qui est contractuellement engagé sur des délais et sur le prix, fixés en amont.

Comme son nom l’indique, le contractant général vous fait signer un seul contrat pour toutes les prestations qui seront réalisées sur le chantier : il est votre unique interlocuteur. Il est donneur d’ordre des entreprises employées.

Contractant général

Contractant général

En contrepartie, tout le chantier se déroule en chambre noire. À la fois responsable de la conception, de la direction de chantier et de la réalisation, le contractant général fait face à plusieurs conflits d’intérêts, qui représentent autant de risques pour votre chantier :

  • Un budget non maîtrisé : parce qu’un contractant général emploie des sous-traitants pour réaliser vos bureaux, il n’a pas à vous rendre de comptes en ce qui concerne le devis qu’il vous propose. Cela signifie que la facture risque d’être plus élevée : parce qu’il s’engage sur le résultat pour un coût fixe, un contractant doit se couvrir par avance contre toutes déconvenues éventuelles. Travaillant avec des entreprises présélectionnées, il ne fait pas jouer la concurrence en vue d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

  • Une moindre liberté de choix dans les matériaux :  un contractant général agit souvent comme un grossiste en matériaux et ameublement. Il pré-achète des lots qu’il revend à ses clients au fil des chantiers. Conséquence : il tentera souvent d’orienter votre choix vers sa gamme de produits, en vous faisant payer au prix fort tous les pas de côté ! Le contractant général n’a enfin pas intérêt à trop corriger toutes les malfaçons, car il est contractuellement engagé sur les délais. Un grand nombre de malfaçons sont en effet indétectables à l’œil non initié. Leurs conséquences pourront vous poser problème plusieurs années après la fin du chantier.

Faire appel à un contractant général, c’est donc choisir une prestation clés en main, mais prendre un risque sur une prestation “à l’aveugle”.

Si vous souhaitez :

  • Une solution sur mesure et livrée prête à exploiter

  • Des bureaux à la qualité conforme

  • Un budget maîtrisé

Faire appel à un   architecte d’intérieur

Faire appel à un architecte d’intérieur

L’option la plus pertinente reste de faire appel à un architecte d’intérieur, spécialiste dans la conception et réalisation d’espaces de travail, et possédant l’expertise nécessaire pour assurer le rôle de maître d’œuvre.

 

II - L’architecte d’intérieur et maître d’œuvre : un expert responsable et engagé pour vous garantir un chantier serein

Pourquoi recourir à un maître d’œuvre pour réaliser votre espace de travail ?

Un chantier, c’est une promesse de problèmes. Selon une enquête menée par l’association de consommateurs CLCV, 83 % des chantiers de rénovation de logements rencontrent au moins un litige ! S’il n’existe pas à ce jour de statistiques en ce qui concerne les espaces de travail, ce chiffre montre que les pépins sont monnaie courante sur un chantier.

Dans ce contexte, faire appel à un architecte d’intérieur maître d’œuvre, c’est en quelque sorte nommer le capitaine de votre navire : c’est choisir un expert, responsable et engagé, pour mener votre chantier à bon port.

  • L’architecte d’intérieur maître d’œuvre est tout d’abord un expert dans son domaine. Pour devenir capitaine, il faut connaître le métier. Spécialiste de la conception, l’architecte d’intérieur et maître d’œuvre connaît tout des rouages du chantier : problèmes les plus fréquents et comment les désamorcer, choix des meilleurs partenaires et des matériaux les plus fiables avec le meilleur rapport qualité-prix, conception du planning détaillé pour des délais maîtrisés.

  • Le maître d’œuvre est responsable de la conception et du chantier, comme le capitaine est responsable des décisions prises à bord du navire. Il choisit les meilleurs marins (les meilleures entreprises) pour mener le navire (le projet) à sa destination. Le capitaine s’engage aussi à arriver à l’heure et se soucie de la qualité du voyage, pour lequel il vous propose le meilleur prix. Contrairement au contractant général, le maître d’œuvre met en concurrence les entrepreneurs pour vous obtenir le rapport qualité-prix le plus juste.

  • Le maître d’œuvre est aussi un professionnel engagé. Face au danger, le capitaine prend les devants : il informe son équipage et ses passagers, puis met en œuvre toute son énergie pour écarter la menace à temps. Le maître d’œuvre s’engage ainsi à vous tenir informé des avancées, mais aussi des éventuels problèmes survenus. Le capitaine est traditionnellement la dernière personne à quitter le navire : le maître d’œuvre fera passer vos intérêts en priorité. N’étant pas soumis à un conflit d’intérêts, comme peut l’être le contractant général, le maître d’œuvre repère au plus tôt les éventuelles malfaçons et se mobilise pour livrer votre projet conforme aux attentes.

L’architecte d’intérieur et maître d’œuvre est un donc un professionnel expert et responsable, qui s’engage pour vous livrer un projet fidèle à vos attentes : tiers indépendant, il est votre interlocuteur privilégié et votre guide pour un chantier serein et des bureaux livrés prêts à exploiter.

 

L’architecte d’intérieur et maître d’œuvre : quelques idées reçues

Il existe plusieurs idées reçues, qui incitent certains maîtres d’ouvrage à faire appel à un contractant général plutôt qu’à un maître d’œuvre et architecte d’intérieur.

  • « Ce n’est pas une prestation clés en main »

    Faux. L’architecte d’intérieur et maître d’œuvre propose exactement la même prestation qu’un contractant général. La principale différence est contractuelle : lorsqu’un contractant général vous fait signer un seul contrat, l’architecte maître d’œuvre choisit les meilleures entreprises et les met en concurrence pour vous obtenir le meilleur rapport qualité-prix. En conséquence, les responsabilités sont partagées : le maître d’œuvre est responsable de la conception, de la prescription et de la gestion du chantier, et les entrepreneurs sont garants de la conformité des ouvrages.

  • « Cela va me prendre trop de temps et d’énergie ».

    Faux. L’architecte d’intérieur maître d’œuvre prend aussi en charge la partie administrative et vous sert d’interlocuteur et de lien avec les entreprises : il assure toute la gestion de projet.

  • « Les délais risquent d’être dépassés, car le maître d’œuvre est moins engagé que le contractant général. »

    Faux. Si le maître d’œuvre n’est pas contractuellement responsable des délais, les entrepreneurs le sont : des pénalités de retard leur sont appliquées en cas de dépassement du délai prévu au calendrier prévisionnel, établi par le maître d’œuvre. De plus, le maître d’œuvre a une obligation de moyens et reste responsable de la conformité, donc de la qualité de l’ouvrage. Il doit également souscrire une assurance décennale, qui vous protège en cas des dommages les plus graves. Dans les faits, il n’a aucun intérêt à prendre du retard sur le projet, car il est engagé dans une relation de confiance avec le maître d’ouvrage, qu’il conseille et qu’il appuie.

III - Comment se déroule un projet livré par notre agence : de la conception à la livraison, les étapes détaillées

L’analyse de l’existant : relevés et analyses

De l’analyse de terrain à la livraison de votre espace de travail prêt à exploiter, notre agence d’architecture d’intérieur et maîtrise d’œuvre vous accompagne à chaque étape de votre projet.

Analyse complète du lieu

Analyse complète du lieu

En premier lieu, nous réalisons une analyse complète du lieu :

  • Nous missionnons un géomètre expert pour mesurer l’espace grâce à un scan 3D

  • Nous effectuons un diagnostic technique des installations existantes

 
Maquette numérique du projet

Maquette numérique du projet

Cela nous permet de modéliser l’espace en trois dimensions par une maquette numérique du projet (« Building Information Model ») et d’avoir à disposition un inventaire précis des caractéristiques du lieu (mesures, matériaux, état…). L’outil numérique nous apporte par ailleurs un gain de temps considérable.

 
Scan de l’espace existant à l’aide d’un scanner 3D qui fournit un nuage de points sur lequel nous basons notre modélisation (BIM)

Scan de l’espace existant à l’aide d’un scanner 3D qui fournit un nuage de points sur lequel nous basons notre modélisation (BIM)

 

La conception du projet et son chiffrage

Conception du projet

Conception du projet

La conception du projet débute par l’écoute de vos besoins : nous sommes attentifs à comprendre vos attentes, vos contraintes et vos souhaits. Nous sommes particulièrement vigilants à prendre en compte les habitudes professionnelles des futurs usagers.

Le projet est ensuite dessiné :

Avant-Projet Sommaire et Avant-Projet Définitif

Avant-Projet Sommaire et Avant-Projet Définitif

  • Un Avant-Projet Sommaire (APS) est dessiné à la main. Lors de cette première étude de faisabilité, nous pensons la mise aux normes du projet.

  • Une fois validé, un Avant-Projet Définitif (APD) est esquissé et précisé : c’est l’étape où nous réalisons le space-planning du futur bureau, effectuons les choix techniques et décrivons les ouvrages dessinés (matériaux, couleurs, détails du mobilier…).

Durant ces deux phases, nous réalisons plusieurs estimations du coût des travaux, basées sur le budget prévisionnel que vous avez défini.

Nous faisons ensuite intervenir des bureaux d’études pour le pilotage des lots techniques. Des ingénieurs sont chargés de concevoir les futures installations techniques : chauffage, climatisation, désenfumage, isolation thermique et phonique.

Dans le cas de chantiers IGH, d’autres professionnels doivent intervenir, notamment des bureaux de contrôle et bureaux d’études SSI.

 
 

Le cahier des charges et la passation des marchés

Cahier des charges

Cahier des charges

Appel d’offres

Appel d’offres

Le maître d’œuvre s’occupe également de la passation des marchés, c’est-à-dire de toute la phase commerciale, qui est inclue dans le contrat de maîtrise d’œuvre.

Nous formalisons tout d’abord le cahier des charges (ou CCTP, Cahier des Clauses Techniques Particulières), qui comprend la description précise des ouvrages.

Une consultation des entreprises est ensuite organisée, pour laquelle nous lançons un appel d’offres sur les marchés privés. Un dossier de consultation est soumis à plusieurs entreprises de confiance, avec lesquelles nous avons l’habitude de travailler. Contrairement à un contractant général, nous mettons en concurrence les entreprises afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

Avant la signature de l’acte d’engagement rédigé par nos soins, nous précisons les clauses générales : autrement dit, les petits caractères en bas de page sont rédigés par nos soins. Contractuellement, cela permet de ne pas se plier aux conditions des entrepreneurs, mais de leur imposer les nôtres, notamment des pénalités de retard.

 
 
rawkkim-1556182-unsplash.jpg

La déclaration préalable de travaux, le suivi de chantier et la réception des travaux

Démarches administratives obligatoires

Démarches administratives obligatoires

Avant de débuter le chantier, il existe des démarches administratives obligatoires : dépôt de la déclaration de travaux, constat d’huissier d’état des lieux avant travaux, étude du règlement de copropriété, etc. Nous nous en occupons entièrement.

Certaines catégories d'immeubles nécessitent par ailleurs une déclaration spécifique, notamment les ERP (Établissement Recevant du Public) et les IGH (Immeubles Grande Hauteur).

Nous sommes également responsables de la direction de chantier. En tant que conducteurs de travaux, nous coordonnons le travail des différents corps de métier (ou corps d’état, c’est-à-dire les entreprises qui interviennent) présents sur le terrain.

Pour que vous puissiez vivre un chantier serein, nous nous engageons à :

  • Être présents sur place au minimum une fois par semaine, pour un suivi des travaux régulier

  • Rester joignables et réactifs le reste du temps

  • Prêter assistance aux entrepreneurs dès que besoin

 
Accompagnement qualité pendant une année

Accompagnement qualité pendant une année

Lorsque le chantier est achevé, nous vous garantissons un accompagnement qualité pendant une année, durant laquelle nous gérons le moindre problème.

Cette garantie de parfait achèvement vous assure de la bonne exécution des travaux.

À l’issue de cette année, nous vous offrons un rendez-vous de clôture.

Avant …      source : eliel arnold architectes d’intérieur

Avant … source : eliel arnold architectes d’intérieur

… Après      source : eliel arnold architecte d’intérieur

… Après source : eliel arnold architecte d’intérieur

Vous souhaitez venir découvrir nos réalisations sur place ?

Ou nous parler d’un projet de conception de bureaux ?

Contactez-nous !


TEL : 01 45 38 90 71