Aménager un open space

L’open space se définit par un espace de travail dans lequel il n’y a pas de murs, le plan est libre. Les usagers se trouvent donc sur une même plateforme. Conçu en 1950 aux Etats-Unis, ce concept est toujours présent dans les types d’aménagements de bureaux.

 
 

I- Les avantages et les inconvénients

  1. Les avantages

  2. Les inconvénients

II- Comment bien aménager un open space ?

  1. Penser les différents espaces

  2. Ramener de l’intimité

  3. L’acoustique

  4. L’importance d’une bonne lumière

  5. Les couleurs


I- Les avantages et les inconvénients

  1. Les avantages :

Un des avantages les plus cité est le gain de place obtenu avec des open space. En effet, puisqu’il n’y a pas de cloisons plus de collaborateurs peuvent être installés dans un même espace. On peut alors faire des économies. Cela étant, dans une région comme Paris où le mètre carré est cher, cela n’est pas négligeable. Un autre point est la flexibilité d’aménagement que permet cette composition du lieu en cas de forte croissance de l’activité donc par conséquent de recrutement.

Nous venons d’évoquer les parties positives pour l’employeur, nous pouvons maintenant aborder celles des salariés.

L’un des gros avantage de l’open space est le côté convivial d’être tous dans un même endroit. On se déplace plus facilement et rapidement, la communication est facilitée. On remarque alors que les employés échangent plus facilement sur leurs idées ou leurs problèmes, créant une cohésion qui va se répercuter sur la productivité de l’entreprise. Le plan libre influe également sur le dynamisme et la réactivité du groupe comparable à une ambiance d’équipe.

Le rapport à la hiérarchisation est différent avec ce type d’espace de travail : certaines distances sont gommées, facilitant l’approche et la sollicitation de son manager par exemple.

 
source : unspash

source : unspash

 

2. Les inconvénients

Qui dit espace ouvert pour tout le monde dit bruit : les coups de téléphone des uns et des autres, les discussions entre collègues, ... C’est en effet l’inconvénient le plus présent. Et qui dit bruit dit surcharge d’informations à assimiler et donc manque de concentration qui vient jouer sur la productivité de chacun. A savoir, 80 dB est la limite sonore au delà de laquelle l’employeur est obligé de mettre en place des solutions ( acoustique, règles de vie plus strictes, …)

L’autre inconvénient est le manque d’intimité. Tout le monde voit ce que chacun fait, tout s’entend, tout se sait. Aussi, il y a certaines personnes qui ont besoin de calme pour travailler et pour qui être toute la journée en communauté peut devenir très pesant.

L’autre problème de cette promiscuité peut être le sentiment d’être observé en permanence, pouvant accroître le stress chez certaines personnes.  

II- Comment bien aménager un open space ?

Il existe différentes solutions d’aménagement qui font de l’open space en endroit plus agréable.

  1. Penser les différents espaces :

Tout d’abord, il est important de prévoir plusieurs pôles en fonction des différentes activités prévues dans l’entreprise. Mis à part l’espace de travail collectif et la cuisine plus le réfectoire, il faut penser à mettre des salles de réunions qui vont permettre d’avoir des échanges d’idées entre les quelques personnes concernées et non pas tout l’open space. Des cabines ou box téléphoniques afin de passer des appels de manière plus discrète, que ce soit pour celui qui passe le coup de fil qui peut converser en toute tranquillité ou bien celui qui est à côté qui peut continuer à travailler sans être dérangé.

Il est également essentiel de mettre un espace détente dans lequel les employés peuvent décompresser autour d’un café et trouver une autre ambiance que celle du travail dans un open space.

 
source : eliel arnold architectes d’intérieur, coworking

source : eliel arnold architectes d’intérieur, coworking

 

Ensuite, il faut réfléchir aux espaces de travail en fonction des flux et des différents groupes de travail. Cela permet d’une part de réduire les déplacements inutiles et d’autre part de contenir les discussions entre les personnes de même spécialités. Un bureau de direction ou de fonction dont le travail est plus autonome sera donc plutôt mis à l’écart des espaces collaboratifs (le service administratif par exemple) qui sont plus sollicités à une échelle journalière. Il faut ensuite veiller aux services qui seront voisins, afin de faire des duos judicieux (le service comptabilité avec le Directeur Administratif et Financier par exemple).

A savoir : pour un plateau, le maximum recommandé est de dix personnes. Au-delà il y a de réels effets néfastes sur la concentration et l’intimité des personnes.


2. Ramener de l’intimité au bureau :

En temps qu’architectes d’intérieur spécialisés dans l’aménagements de bureaux, notre premier devoir est que l’utilisateur se sente bien dans son environnement. Pour cela, nous pouvons nous fier à la norme NF X 35-102 qui recommande un espace minimum de :

- 10m² pour une personne

- 11m² pour une personne dans un bureau collectif

- 15m² par personne dans un espace collectif bruyant (si les tâches nécessitent des communications téléphoniques par exemple).

Ensuite, le but pour nous est de créer le schéma suivant : un espace ouvert mais dans lequel chacun peut s’approprier un petit espace et le personnaliser. On utilise par exemple des écrans de séparation acoustiques entre chaque bureaux. On créer des plus en plus des espaces en retrait des postes de travail comme les cabines téléphoniques, des salles de méditations , des micros salles de réunions, …


3. L’acoustique :


Le problème de nuisance sonore peut très facilement être appréhendé en utilisant des matières et du mobilier acoustique.

Pour commencer, le revêtement du sol joue un rôle important : une moquette suffisamment épaisse va permettre d’atténuer les sons. Il n’est pas nécessaire d’en mettre partout, rien que dans les allées principales et les endroits les plus fréquentés cela a un effet bénéfique. L’usage d’écrans de séparation entre les bureaux va non seulement apporter de l’intimité, mais aussi un confort acoustique car ils sont composés en matières feutrées qui absorbent les bruits.  

Si la hauteur sous plafond le permet, on peut aussi suspendre des panneaux acoustiques avec intégration de lumière ou non.

Récemment, nous avons appliqué une nouvelle solution pour le confort acoustique des employés : poser sur les murs des panneaux de mousse acoustique recouvert d’une tapisserie. Ce système permet de limiter très fortement la propagation du bruit, ramenant un confort acoustique idéal pour travailler.

 
source : eliel arnold architectes d’intérieur, Des bureaux à Paris 17ème

source : eliel arnold architectes d’intérieur, Des bureaux à Paris 17ème

 


4. L’importance dune bonne lumière :


La lumière est très importante dans un espace de travail car elle joue sur la concentration et le bien-être des personnes. En effet il n’est pas agréable de devoir plisser les yeux pour lire car il n’y a pas assez de lumière et dans le sens contraire, être baigné d’une source lumineuse est aussi néfaste, donnant l’impression d’un espace sans relief. C’est pour ces raisons qu’il est préférable de profiter un maximum de la lumière naturelle, associée à une lampe de bureaux ou un plafonnier pouvant être ajusté qui va permettre de s’adapter aux besoins de la personne.  

 
source : eliel arnold architectes d’intérieur, Rénovation de bureaux à Paris 5ème

source : eliel arnold architectes d’intérieur, Rénovation de bureaux à Paris 5ème

 

5. Les couleurs :

Les couleurs jouent un rôle important dans la vie de tous les jours et plus encore au travail. Elles ont un impact sur la concentration. Des couleurs trop vives vont perturber et distraire alors que des couleurs neutres et pastels appellent au calme et à la concentration. L’avantage réside aussi dans l’aptitude à personnaliser plus facilement un espace aux couleurs neutres ou claires.

6. Le street art :


Cette tendance venant des Etats-Unis commence à se répandre dans les espaces de travail Français. Les graffitis amènent une dynamique au lieu et peuvent s’adapter complètement à l’endroit et à la charte graphique de la marque faisant de l’espace de travail un endroit original, personnalisé et qui peut susciter l’étonnement comme avec l’anamorphose.  



https://immobilier.jll.fr/blog/article/avantages-inconvenients-de-l-open-space

http://www.atlantique-expansion.com/blog/avantages-et-les-inconvenients-de-lopen-space.html

https://www.jobquipeut.fr/travailler-en-open-space-les-avantages-et-les-inconvenients/

https://www.be-mydesk.com/blog/9-conseils-pour-bien-amenager-son-open-space-n33

https://www.bruneau.fr/mag/comment-amenager-un-open-space

https://www.be-mydesk.com/blog/9-conseils-pour-bien-amenager-son-open-space-n33

https://www.bruneau.fr/mag/comment-amenager-un-open-space


Pour aller plus loin :

Voir nos autres fiches chantiers